• curee_vautours_Hatidagar.jpg
  • fin_de_curee_Hatidagar.jpg
  • vautour1.jpg
  • vautour2.jpg
  • vautour3.jpg
  • vautour4.jpg
  • vautour5.jpg
  • vautour6.jpg
  • vautour_moine_perche.jpg

Les vautours en Inde

chaugoun bec greleEn Inde la majorité des vautours sont des espèces en voie de disparition et menacées d'extinction.
Ce ne fut cependant pas toujours le cas !
Dans les années 1980 on pouvait compter jusqu'à 80 millions d'oiseaux pour une seule des neuf espèces de vautour vivant en Inde. Le vautour chaugoun (Gyps bengalensis) était le rapace le plus commun dans le monde mais maintenant cette population comporte plus que quelques milliers d'oiseaux.

La disparition

Comment ces charognards ont-ils pu disparaître en si grand nombre et en si peu de temps ?
Il faut d'abord comprendre pourquoi l'Inde avait jadis des populations de vautours si importantes. Les vautours sont des rapaces vivant en communauté et dans des milieux anthropiques, ils sont donc généralement très dépendants du mode de vie des hommes (culture, société, activité, etc.). L'Inde a justement un cadre très particulier et propice aux vautours de par sa culture hindoue. Cette dernière représente 80 % de la population indienne soit 16 fois la population française... Les hindous ne mangent pas les bovins qu'ils considèrent comme des animaux sacrés. Néanmoins les vaches sont utilisées pour les produits laitiers et la force de travail. Quand une vache meurt, elle n'est pas consommée par les Hommes mais par les vautours ! On compte en Inde environ 500 millions de têtes dont seulement 4 % sont destinées à la boucherie. Les vautours sont donc le seul système d'équarrissage (système de traitement des carcasses) naturel de la société indienne, même dans les villes ! On a pu observer jusqu'à 15 000 vautours dans les dépotoirs de carcasses de Dehli.
Mais à partir des années 90, scientifiques et naturalistes commencèrent à remarquer une diminution du nombre de vautours dans le ciel indien. Cette chute s'accéléra au point que les Indiens et la communauté scientifique internationale alertée tentèrent de découvrir la cause de ces disparitions.

La cause de cette crise

La cause fut trouvée par le Dr Lindsay Oaks et son équipe en 2003 : le diclofenac. Le diclofenac est un anti-inflammatoire commun donné au bétail. Il est utilisé pour le traitement symptomatique de toutes inflammations, fièvres et/ou douleurs associées à une maladie ou blessure. Il fut largement utilisé en Inde à partir des années 90. Un vautour est exposé à des doses mortelles du diclofenac s'il mange la carcasse d'une bête traitée de son vivant avec ce produit. Un modèle de simulation montre qu'il suffit de moins de 1 % de carcasses contaminées par le diclofenac pour décimer les vautours en Inde. Or, une étude menée sur ces carcasses montre que 10 % de celles-ci sont contaminées par le diclofenac en Inde. On a donc un pourcentage de carcasses traitées largement suffisant pour décimer les vautours.